Gâteau Renversé Aux Pommes

 On a tous part moment cette envie de recette simple, sans chichi, qui ne nécessite pas des heures de préparation! Des recettes que l'on veut préparer le weekend, quand on veut quelque chose de bon pour le goûter sans se casser la tête, vous savez, c'est weekend où il fait généralement froid dehors, qu'il y a un bon film à la télé, que t'a envie de rester allongé. Bref, c'est weekend de cocooning!

Et bien pour vous, et rien que pour vous, je poste ze recette du ze cake aux pommes, celui qui en plus va vous replonger dans vos souvenirs d'enfance, des cakes que votre maman vous préparait, de l'odeur qui émanait du four alors que le gâteau cuisez et vous attendiez avec impatience qu'il sorte pour que vous en dévoriez une part toute chaude, avec généralement, un bon verre de lait froid. Ah la gourmandise, des recettes toutes simples, mais qui nous font tellement de bien!


J'ai aussi le plaisir de partager avec vous ici une recette of ze Grimoire, le livre de recettes de maman, ce livre que je vénérais tant, et sur lequel maintenant on voit le signe de l'âge, mais qui regorge encore de ressources et de recettes dont je me régalais étant petit. En fait, c'est avec ce grimoire que ma passion a commencé. <3

 La recette reste en soi très facile, en fait la seule étape qui requiert un peu de temps c'est la préparation des pommes, sinon tout le reste sera prêt en deux temps trois mouvements, vous allez voir!

 Ce qui est bien avec cette recette, c'est que vous pouvez l'adapter selon vos envies. Vous pouvez y ajouter des morceaux de noix entre la couche de pomme et la pâte, vous pouvez saupoudrer sur vos pommes des épices comme de la cannelle voir même aromatiser votre pâte avec de la cannelle, de la noix de muscade....

Pour un moule de 20/22 cm de diamètre.
Ingrédients:
 - 3 à 4 pommes
Pour le caramel:
 - 120g de sucre
 - 60g de beurre
Pour le gâteau:
 - 3 oeufs
 - 1 pot de yaourt (110g)
 - 1 pot de yaourt d'huile (110g)
 - 2 pots de yaourt de sucre (180g)
 - 3 pots de yaourt de farine (200g)
 - Un sachet de levure chimique (7g)
 - Une petite pincée de sel

Tout d'abord, on commence par préparer les pommes (l’étape la plus longue, tu verras!)
Epluchez vos pommes, épépinez-les puis coupez-les en quartiers.

 On passe ensuite au caramel, dans une casserole, versez le 1/3 du sucre, et mettez la casserole sur feu moyen. Dès que votre sucre commence à fondre et avoir une couleur légèrement brune, ajoutez-y le 1/3 du sucre et continuez de le surveiller jusqu'à ce qu'il fonde aussi puis ajoutez le restant du sucre. A cette étape, laissez le sucre fondre complètement, puis poursuivez la cuisson jusqu'à ce qu'ils aient une couleur légèrement brune, il ne faut pas qu'il soit trop foncée pour qu'il n'est pas un goût de brûlé.

 Retirez la casserole du feu et ajoutez-y immédiatement le beurre et mélangez pour le faire fondre. Au début vous remarquerez que le caramel et le beurre ne sont pas bien incorporés, les deux corps sont un peu tranchés, pas de soucis, c'est tout à fait normal! Remettez votre casserole sur feu doux et cuisez pendant environ 1 minute tout en remuant avec une spatule jusqu'à ce votre caramel soit homogène.

 Retirez du feu et versez le caramel immédiatement dans votre moule, faites-le tourner un peu pour repartir uniformément le caramel dans le fond du moule. Si vous avez un moule en métal, vos pouvez très bien le placer quelques secondes sur le feu pour le chauffer et ainsi manipuler facilement le caramel.

 Placez ensuite vos quartiers de pomme sur le caramel en essayant de couvrir tout le fond du moule (comme ça à la dégustation, il n'y en aura pas un qui vous dira "Mais je n'ai pas de pomme dans ma part moi", sait-on jamais :p)
 On passe maintenant à la préparation du gâteau.
 Dans un bol, placez les œufs, l'huile, le sucre, et la pincée de sel. Avec un fouet manuel (oui, c'est tout aussi simple que ça, il n'y a nul besoin de batteur électrique) fouettez le tout environ 1 minute jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
 Ajoutez la farine et la levure chimique et mélangez juste ce qu'il faut pour avoir une pâte lisse et sans grumeaux.

 Versez la pâte dans le moule sur les pommes, puis repartissez-la sur toutes les pommes.
 Enfournez pour environ 35 à 40 minutes jusqu'à ce que votre cake soit cuit et ait une couleur dorée.
 À la sortie du four, laissez refroidir un peu le gâteau avant de  le démouler. Si vous avez un peu de mal à retirer le gâteau du moule, placez ce dernier sur le feu pendant quelques secondes pour faire fondre le caramel, et ainsi le gâteau se démoulera facilement.

Pâtes Fraîches


 "La pasta, ah la pasta di ah, i miei amori, così deliziosi e avidi, un vero regale!" ou en d'autres mots: les pâtes, ah les pâtes, mes amours, si délicieuse et gourmande, un vrai régal! Les pâtes fraîches, c'est ma révélation du moment, j'en suis quasiment raide dingue, une fois que vous aurez goûté aux pâtes fraîches, votre palais ne supportera plus les pâtes que l'on achète toute prête, il vous réclamera à chaque bouchée "des pâtes fraîches! Je veux des pâtes fraîches!"


 Vous devez tout d'abord savoir que je suis un vrai fan de pâte, un vrai de vrai! Un addict même! J'en mange plusieurs fois par semaine, et j'en demande encore, ça s'accorde avec toutes les sauces (même si j'en ai une préférée : P). il fallait dire que l’idée de préparer des pâtes fraîches me trottait depuis bien longtemps dans la tête. Pour tout vous dire, cela fait environ 1 an et demi. J'avais cette envie de les faire, mais je me trouvais toujours des excuses, "non je veux d'abord m'acheter la machine, pas aujourd'hui, je laisse pour le weekend prochain..." Bref une multitude d'excuse, mais j'avais simplement peur de me lancer (parce que j'avais lu aussi quelque part que faire des pâtes fraîches était plutôt délicat, mais pas du TOUT), jusqu’à il y a 10 jours de ça, ou j'ai pris mon courage à deux bras, et j'ai décidé de les préparer!


 Bien évidemment, je me rends compte que
mes peurs n'étaient nullement fondées. La préparation de la pâte reste extrêmement facile, je les ai préparées sans robot, directement à la main, et c'est un vrai plaisir!
 C'est vrai que la préparation prend un peu de temps, mais le résultat vaut largement la chandelle. Vos pâtes vous les rendront bien à la fin, vous aurez des pâtes bien goûteuses, avec une bien meilleure texture que les pâtes achetées, en plus vous pourrez les aromatiser selon vos envies, et oui! Vous pouvez très bien aromatiser votre pâte en y ajoutant des épices, des zestes de citron, ou même des herbes, à vous de choisir!


La base des pâtes est très simple, 1 poids d’œuf pour le double de farine, soit 100g de farine pour 1 oeuf (qui pèse en moyenne 50 g), et en moyenne, c'est 100g de farine par personne, après cela dépend des gourmands que vous allez servir!


Ici je vous donne les proportions que j'ai utilise, mais bien évidemment vous pouvez les multiplier/diviser selon la quantité que vous souhaitez obtenir.
Ingrédient:
 - 200g de farine
 - 2 oeufs
 - 1 cuillère à café d'huile d'olive

 Dans un bol, ou directement sur votre plan de travail, versez la farine et faites-y un puits au milieu. Versez les œufs dans le puits et ajoutez-y l'huile d'olive.
 À l'aide d'une fourchette, commencez par fouetter vos œufs, puis mélangez le tout avec la farine. Mélangez le tout petit à petit jusqu'à ce que tous les ingrédients s'amalgament, la pâte sera un peu dure au début et s'effritera, continuez à pétrir pour environ 3 à 4 minutes jusqu'à ce que vous ayez une pâte lisse et souple.
 Formez la pâte en forme de boule et recouvrez-la de film alimentaire. Laissez la pâte reposez 30 minutes à 1 heure au réfrigérateur.

 Pour continuer la suite, il vous faudra travailler la pâte partie par partie en laissant la boule de pâte recouverte de fil alimentaire pour éviter qu'elle ne sèche.
 Prélever environ le 1/3 de la pâte, farinez-la légèrement et étalez-la un peu avec le rouleau de pâtisserie sur environ 0,5 centimètre d'épaisseur. Détaillez des rectangles d'environ 5 cm de largeur.
 A cette étape vous pouvez continuer avec le rouleau de pâtisserie, mais ceci requiert un peu d'huile de coude, où utiliser un laminoir, qui vous facilitera la tâche, et nécessitera beaucoup moins de temps. Pour ma part j'ai utilise un laminoir, et je vous donne les étapes avec.
 Placez votre laminoir sur la position la plus large, farinez-le légèrement, et faites-y passer la pâte pour l'aplatir.
 Passez le laminoir au cran suivant pour en réduire l'épaisseur et passez-y de nouveau la pâte. Continuez ainsi jusqu'à ce que vous ayez une pâte assez fine (vous pouvez choisir l'épaisseur de pâte qui vous convient le plus).
 Farinez votre pâte légèrement.
 A cette étape, votre pâte est prête si vous voulez faire des lasagnes, cannelloni ou ravioli.
Pour faire des tagliatelles, passez votre pâte dans le laminoir dans la bande à tagliatelle, farinez-les lentement et formez-en des bandes ou allongez-les sur une planche en bois.
Répétez l'opération avec le restant de pâte jusqu'à ce que vous n'en ayez plus.

 Pour la cuisson, c'est très simple, faites bouillir de l'eau dans une casserole, puis placez-y les pâtes et cuisez pendant 2 minutes environ jusqu'à ce qu'elle blanchisse et soit tendre. Faite le teste en essayant de couper une tagliatelle entre vos doigts, celle-ci doit se découper facilement sans montrer de résistance.

Si vous souhaitez faire des raviolis, préparez la garniture de votre choix, farinez votre plan de travail, étalez-y une première bande de pâte, placez-y des tas de garniture en les espaçant, puis recouvrez le tout avec une seconde bande de pâte. A l'aide d'un couteau ou d'un coupe pâte, découpez la pâte de la forme que vous souhaitez.


Sablés Viennois au Chocolat


 Cet été pour l'Aid, je voulais préparer des biscuits que l'on dégusterait le jour de l'Aid, et l'une des recettes de biscuits que j'avais en tête et que je voulais tester est celle des Sablés Viennois au Chocolat que j'avais vu sur le blog d'Isabelle: Pourquoi Pas....??


 Ces biscuits sont friables en bouche et bien chocolatés, bref un vrai régal! Et ils ont même connu un sacré succès le jour de l'Aid, tout le monde ne jurait que par les Sablés Viennois au Chocolat. Et là, je n’exagère vraiment pas, ils sont délicieux! A tel point que je les ai préparés deux fois après l'Aid!
 En plus c'est sablés sont très facile à préparer!


 Comme dans la recette, j'ai trempé ces biscuits dans du chocolat noir fondu, et ça leur apporte beaucoup de gourmandise, mais si vous préférez, vous pouvez les laisser tel quel sans chocolat, ou bien utilisez du chocolat blanc ou chocolat au lait.



Ingrédients:
 - 125 grammes de beurre mou
 - 50 grammes de sucre (j'ai utilisé du sucre cassonade pour préparer ces biscuits, mais du sucre granulé fera très bien l'affaire aussi)
 - 130 grammes de farine
 - 15 grammes de cacao
 - 1 blanc d’œuf
 - Une pincée de sel
 - Du chocolat fondu
 Dans sa recette, Isabelle a mis 1/2 cuillère à café de café moulu, mais je ne l'ai pas mise, j'ai voulu garder uniquement le goût chocolaté.

Pour ces biscuits, pas besoin d’ustensiles électriques, je les prépare en utilisant simplement un fouet manuel, mais si vous voulez, vous pouvez bien sûr utiliser un robot électrique, muni de la feuille, pour les préparer.

 Dans un bol, placez le beurre, le sucre et la pincée de sel et fouettez ensemble environ 2 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse (crémez le beurre). Ajoutez le blanc d’œuf et continuez à mélanger jusqu’à ce que vous ayez une préparation lisse et homogène (au début la préparation va trancher et sera un peu granuleuse. Pas d’inquiétude, c'est tout à fait normal, continuez à fouetter et tout rentrera dans l'ordre).
 Maintenant, retirez le fouet et continuez avec une spatule. Ajoutez la farine ainsi que le cacao (et éventuellement le café) et mélangez juste ce qu'il faut pour que vous ayez une pâte homogène. Pour les biscuits en général, quand on ajoute la farine, on ne veut pas trop travailler la pâte pour éviter de travailler le gluten qui gâchera la texture de vos biscuits.
 Placez la pâte dans une poche à douille munie d'une douille cannelée, et sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (j'ai utilisé les fameuses feuilles silicone, mais le papier sulfurisé vous donnera exactement le même résultat), pochez vos biscuits en forme de rosace (à vous de choisir la taille).
 A cette étape, je préfère placer mes biscuits 30 minutes au réfrigérateur avant de les enfourner, comme ça, ils garderont bien leur forme pendant la cuisson.
 Préchauffez votre four à 180°C.
 Enfournez pour environ 15 minutes.
 A la sortie du four, laisser les biscuits refroidir avant de les manipuler. Petite précision, ces biscuits ne prennent leur texture et leur goût qu'une fois complètement refroidi.
 Une fois vos biscuits refroidis, trempez-les à moitié dans du chocolat fondu et laissez-le prendre avant de les déguster, ou de les placer dans une boîte hermétique.

Et si vous réalisez cette recette, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, où à m'envoyer les photos 😉



Macaron thé matcha et coeur framboise

 Je pense que maintenant, ma faiblesse pour les macarons est bien évidente :p et en recevant du thé matcha, la première chose pour laquelle je l'ai utilisé était ces macarons thé matcha et cœur framboise. Des coques de macarons au thé matcha, garnies d'une ganache moelleuse au thé matcha, avec à l’intérieur, un cœur de gelée de framboise pour apporter un petit peu d’acidité, qui s'allie à merveille avec le thé matcha.

Passons à la recette!

Ingrédients:
Les coques au thé matcha:
 - 150g de poudre d'amandes
 - 150g de sucre glace
 - 150g de sucre semoule
 - 50g d'eau
 - 100g (50g + 50g) de blancs d’œufs vieillis
 - 1 cuillère à café de thé matcha (vous pouvez en mettre 2 si vous souhaitez une couleur plus foncée et un peu plus de goût)

La gelée de framboise:
 - 100g de framboise
 - 10g de sucre granulé
 - 1 feuille de gélatine

La ganache au thé matcha:
 - 250g de chocolat blanc
 - 125g de crème fraîche liquide
 - 3 cuillères à café de thé matcha

Les coques au thé matcha:
 Pour réaliser les coques de macarons, je vous invite a lire mon article avec la recette détaillée ainsi que tous les conseils pour les réussir. Concernant le thé matcha, il vous suffira de l'ajouter au début avec le mélange poudre d'amandes - sucre glace. Voici l'article: Clic

La gelée de framboise:
 Commencez par placer la feuille de gélatine dans de l'eau froide afin de la réhydrater.
 Dans une petite casserole, placez les framboises ainsi que le sucre et mettez sur feu moyen. Cuisez tout en écrasant à l'aide d'une fourchette jusqu’à ce que vous ayez une purée de framboise. Portez à ébullition et cuisez pendant 1 minute puis retirez du feu.
 Essorez la feuille de gélatine, ajoutez-la aux framboises écrasées et mélangez jusqu’à ce que la feuille de gélatine soit complètement fondu.
 Versez dans un bol et recouvrez la gelée avec un film alimentaire directement au contact de sa surface (pour éviter que votre gelée ne croûte à la surface) et laissez complètement refroidir. Vous pouvez réservez votre gelée au réfrigérateur pour qu'elle refroidisse plus vite.

La ganache au thé matcha:
 Hachez le chocolat blanc en petits morceaux et placez-le dans un bol.
 Dans une casserole, versez la crème fraîche et faites-là chauffer sur feu moyen. Une fois à ébullition, ajoutez-y la poudre de matcha et mélangez avec un fouet jusqu’à ce qu'il soit complètement incorporé (normalement, le thé matcha ce mélange traditionnellement avec un petit fouet en bambou, mais à défaut d'en trouver, on fait avec les moyens du bords et on utilise un fouet de pâtisserie :p).
 Laissez la crème atteindre une ébullition à nouveau puis versez-la immédiatement sur le chocolat blanc.
 Réservez une minute, puis à l'aide d'une maryse, mélangez jusqu’à ce que le chocolat blanc soit complètement fondu et que vous ayez une ganache lisse et brillante. Si la crème refroidie et que votre chocolat n'a pas complètement fondu, versez une partie du mélange crème-chocolat blanc dans la casserole et faites-le chauffer sur feu doux. Reversez dans le bol avec le restant de la préparation et continuez à mélanger jusqu’à ce que tout le chocolat soit fondu et que vous ayez une ganache lisse.
 Couvrez la ganache à l'aide d'un film alimentaire directement au contact, puis placez-la au réfrigérateur pour qu'elle prenne un peu. Il ne faut pas que votre ganache soit complètement prise, sinon vous aurez un peu de mal par la suite, Il faut juste qu'elle refroidisse et commence à prendre pour que vous ayez une texture qui se poche facilement et qui ne coule pas lorsque vous la mettez sur les coques de macarons.

 Une fois votre ganache refroidie et qu'elle a la texture souhaitée, placez-la dans une poche à douille munie d'une douille unie, et placez la gelée de framboise dans une petite poche, mais cette fois, pas besoin de douille.
 Assemblez vos coques de macarons par paires, et pour chaque paire, prenez une coque, pochez dessus un peu de ganache au thé matcha, puis au centre de la ganache, insérez le bout de la poche contenant la gelée de framboise et pochez-en un peu. Recouvrez avec la seconde coque de macaron.
 Répétez l’opération pour tous les macarons.

 Comme toujours, le petit hic avec les macarons étant le fait que l'on ne peut pas les déguster de suite, il vous faudra les placer dans une boîte hermétique puis au frais pour au moins 12 heures (idéalement 24 heures) avant de pouvoir les déguster. Ceci permet de créer une "osmose" entre les coques et la ganache; les coques de macaron deviennent légèrement plus tendres en plus de s'imprégner des saveurs de la ganache.

Glaçage bicolore


 L'une des tendances assez virale cette année est celle des glaçages multicolores, y compris le glaçage bicolore bien évidemment. Et vous devez bien vous doutez, qu'en les voyant, j'avais très très envie de me lancer dans cette aventure! On en voit de partout, de différentes couleurs, et de différentes décorations. Certains vont mêmes à surpasser les glaçages bicolores et à utiliser plusieurs couleurs, mais pour mon premier essai, je ne voulais pas me lancer dans plus de deux couleurs, et ce pour comprendre le processus et maitriser la technique. Et le truc de dingue, c'est que je l'ai réussi du premier coup, alors que je ne m'y attendais pas! Le truc de ouf quoi! Le principe du glaçage bicolore est assez simple, il faut juste maitriser sa recette de glaçage et la température d'utilisation, et le reste vient assez facilement. Et bien sûr, cette première tentative faite, l'aventure va continuer très prochainement (Une fois que je serai de retour au Maroc bien évidemment) avec encore plus de couleurs et de mélanges!

 Bien sûr, comme c'est un glaçage, l'entremets et les couleurs peuvent changer selon vos envies. Pour ce premier glaçage bicolore, j'avais réalisé l'Entremets citron-fruits rouges (voire la recette), et j'ai coloré mon glaçage en rouge et blanc. Pour la recette du glaçage, j'ai utilisé la recette que je maitrise le plus et que je trouve avec un très beau rendu, c'est celle que j'avais utilisée pour: la Tarte-Entremets The Earl Grey et Fraise et pour la Bûche Coco Fraise.
 Mais si vous avez une recette de glaçage à colorer que vous maitriser parfaitement, gardez-la et suivez simplement le même processus de coloration et de glaçage.

Ingrédient:
- 100g de sucre
 - 70g de glucose
 - 150g + 20g d'eau
 - 10g de maïzena
 - 100g de crème fraîche liquide
 - 3+1/2 feuilles de gélatine
 - Deux colorants de votre choix (pour moi, colorant rouge et colorant blanc)

 Mettez les feuilles de gélatine dans de l'eau froide afin de les réhydrater.
 Placez le sucre, le glucose et les 150g d'eau dans une casserole. Mettez la casserole sur feu moyen et portez le tout à ébullition jusqu'à ce que le sucre soit complètement fondu.
 Pendant ce temps délayez la maïzena avec les 20g d'eau.
 Une fois à ébullition, ajoutez la crème fraîche liquide et la maïzena délayée dans la casserole. Cuisez tout en fouettant environ 1 minute jusqu'à ce que la préparation épaississe légèrement.
 Retirez la casserole du feu, essorez les feuilles de gélatine et ajoutez-les au glaçage. Mélangez pour les faire fondre et les incorporer.
Versez le glaçage dans un verre haut (style verre doseur avec un bec verseur) et mixez-le à l'aide d'un mixeur plongeant en essayant de ne pas y introduire de bulles d'aires. Cette opération va homogénéiser le glaçage et le rendre plus brillant.
Divisez le glaçage en deux, colorez chacune des moitiés avec un colorant, et mélangez jusqu'à ce que le colorant soit complètement dissous.
Laissez refroidir les deux glaçages jusqu'à ce qu'ils atteignent une température de 28°C. Puis versez le glaçage rouge au milieu du glaçage blanc. Prenez un pic à brochette, ou un couteau, et faites quelques zigzags dans le glaçage: attention à ce que les deux glaçages ne soient pas complètement homogènes, 2 ou 3 petits zigzags sont largement suffisant.
Utilisez le glaçage entre 27°C et 28°C.
Sortez votre entremets du congélateur et versez dessus votre glaçage bicolore en le versant du centre.

video

Naked Cake, ou le deuxième anniversaire du blog


 Et voilà, cela fait maintenant exactement 2 ans, jour pour jour, heures par heure, minutes... que je me suis lancé dans cette aventure, celle de tenir mon blogue de pâtisserie, partager avec vous mes différentes recettes, mes expériences, et surtout mon amour et ma passion pour ce monde. Je peux dire vous oh combien j'adore cette expérience, j'en ai beaucoup appris, certes, et ce non seulement au niveau de la pâtisserie, mais plus encore, ça m'a aussi permis de faire de très belle rencontre, de nouvelle personne, aussi joyeuse, aimable, serviable, les unes que les autres, des personnes qui ne s'y connaissent nullement en pâtisserie, mais qui vous encouragent et vous donnent de la force pour suivre votre passion, vous soutiennent coûte que coûte. Je peux vous dire, que cela vous touche, et vous rend heureux et surtout, vous donne une nouvelle vision de la vie. Et le Mahmoud qui été là, assis devant son ordinateur il y a 2 ans, à écrire son premier article et sa première recette, n'est définitivement pas le même que celui qui se tient en ce moment même, en train de rédiger ces lignes. Je suis la assis, et je peux vous le dire, à limite de quelques larmes au bout des yeux. Non, ce ne sont guères des larmes de tristesse, mais au contraire, des larmes d'une personne comblée de joie, qui est fière de sa passion, et de la partager avec autrui. Ce blog m'apporte chaque jour quelques étincelles de bonheur et de plenitude dans ma vie.


 Je tiens donc à remercier, toutes ces personnes, qui ont été là, pour m'aider et pousser à créer ce blog, à toute celle que j'ai rencontrée, et à celle que je rencontrerai encore, je vous dis merci, un énorme merci <3 dans l'espoir que je pourrai moi-même, vous apporter vous aussi une lueur de bonheur.

 Pour le gâteau, j'ai voulu réaliser ces beau Naked cake que je vois defiler dernièrement sur le net, que ce soit pour des anniversaires ou des faites de Mariage. C'est un gâteau très simple (et sans pâte à sucre! Enfin!), mais qui reste très ravissant et joli grâce aux fleurs avec lesquelles on le décore.

 Pour le biscuit, je voulais préparer un molly cake (une pâte auquel on ajoute de la crème montée), mais je ne souhaitais nullement me lancer dans une recette de biscuit qui soit compliquée, et donc pas envie de me prendre la tête à fouetter les oeufs, puis fouettez la crème... En réfléchissant, je me suis dit que la pâte des muffins pourrait bien faire l'affaire, vu que je l'avais déjà utilisée pour faire un cake. Et après dégustation, le verdict était là, le biscuit était parfait, et c'est de loin le meilleur layer cake que j'ai réalisé (côté biscuit bien sur : p), le biscuit est bien moelleux et tendre. Un régal.

 Pour la crème, n'ayant toujours pas envie de me lancer dans quelque chose de compliqué, je suis partie sur une simple crème au beurre, style "Américain", c'est-à-dire une crème au beurre à base de beurre et de sucre glace que l'on fouette.

Ingrédients:
 Le biscuit:
 - 540g de farine
 - 320g de sucre
 - 27g de levure chimique
 - 1+1/2 c.à.c de sel
 - 330g d'huile
 - 240g de lait
 - 3 oeufs
 - 1 cuillère à café d'extrait de vanille
 - Les zestes d'un citron (bien sûr pour aromatiser votre biscuit, vous pouvez choisir les saveurs qui vous plaisent: uniquement des zestes de citron, une gousse de vanille, de la fève de tonka, voire même de la cardamome... À vous de vous laisser guider par vos papilles)

 La crème au beurre:
 - 300g de beurre mou
 - 200g de sucre glace
 - les zestes de deux citrons (ou toute autre aromate que vous aimez: vanille, zeste d'orange, fleur d'oranger....)

 Le biscuit:
 Préchauffez votre four à 170°C.
 Dans un bol, tamisez ensemble la farine et la levure, puis ajoutez-y le sucre et le sel. Mélangez brièvement à l'aide d'un fouet.
 Dans un autre bol, versez l'huile, le lait, l’œuf et l'extrait de vanille, mélangez brièvement: le but n'étant pas de faire mousser l'appareil, on veut simplement que tous les éléments soient bien incorporés. Versez le mélange des ingrédients liquide (huile, lait...) sur les ingrédients secs, puis mélangez pour obtenir une pâte homogène.
(Un biscuit plus facile que ça, c'est impossible : p)
 Vient maintenant l'étape de la cuisson: J'ai cuit ma pâte en trois fois, cela depend si vous disposez d'un seul moule de la même taille, ou de plusieurs.
 J'ai utilisé un moule de 18 cm de diamètre.
 J'ai divisé la pâte en trois, la première fois, j'ai versé dans mon moule les 2/5 du poids de la pâte, la même chose pour la seconde, et finalement j'ai versé le reste pour la troisième cuisson. Avec ce résultat, j'ai obtenu deux biscuits de j'ai coupé en deux, et le dernier que j'ai laissé tel quel (vu qu'il n'était pas très haut).
 Beurrez votre moule, recouvrez la base de papier sulfurisé, et versez-y la pâte. Enfournez pour environ 40 minutes, jusqu'à ce que le bicuit soit cuit et ait une couleur dorée.
 À la sortie du four, laissez refroidir un peu avant de démouler.

 La crème au beurre:
  Placez le beurre dans un bol, et à l'aide d'un batteur électrique (ou du robot muni du fouet), fouettez votre beurre environ 5 minutes à vitesse moyenne jusqu'à ce qu'il blanchisse un peu et ait une texture légèrement aérée.
 Ajoutez le sucre glace, et fouettez à petite vitesse pour éviter que le sucre glace ne s'envole partout, puis augmenter la vitesse et fouettez pour encore 5 minutes, jusqu'à ce que vous ayez une crème au beurre aérée et légère.

 Montage:
Si vous avez suivi le même processus de cuisson que le mien, c'est-à-dire que vous avez des biscuits plutôt haut, découpez-les en deux de sorte à avoir deux tranches de biscuit. Normalement, vous devrez avoir 5 tranches de biscuits.
 Sur une assiette, déposez une tranche de biscuit, étalez dessus un peu de crème au beurre, puis déposez dessus une autre tranche de biscuit, puis répétez l'opération de nouveau.
Une fois que vous avez utilisé toutes vos tranches de gâteau, recouvrez-le entièrement avec une fine couche de crème au beurre. Le concept des naked cakes étant que l'on voie encore le biscuit dans certains endroits, lissez-le donc bien et faites en sorte que le biscuit ne soit pas complètement recouvert.
 Placez au réfrigérateur pour au moins 1 heure, puis décorez à votre goût, pour ma part, j'ai utilisé des fleurs. Si vous optez pour la même option, il vous faudra placer du film alimentaire entre la tige de la fleur et le gâteau.

Fleur de Sel


Parmi les recettes du livre Les Petits Gâteaux de Christophe Felder que je voulais toujours réaliser, celle de l'entremets fleur de sel, alliant le chocolat, le caramel, et la fleur de sel. Le chocolat-caramel marche très bien, et c'est un grand classique, mais avec la fleur de sel, ça apporte une touche en bouche que j'ai adorée. Une fois en bouche, vous savourez le chocolat, suivi du caramel, et finalement la fleur de sel, qui s'allie parfaitement avec les deux.

 J'ai suivi la même recette du livre, mais j'ai légèrement modifié les quantités pour les adapter à mon moule (car la recette est donnée pour des minis-entremets)


Pour un entremets de 20cm de diamètre
Ingrédients:
Biscuit croquant aux amandes:
 - 80g de blanc d'oeufs
 - 120g de sucre semoule
 - 50g de poudre d'amande
 - 15g de farine

Pâte de caramel mou:
 - 90g de sucre semoule
 - 35g de crème liquide
 - 1g de fleur de sel (j'ai mis une petite pincée)
 - 60g de beurre doux

Palet à la crème caramel:
 - 2g de gélatine (soit 1 feuille de gélatine)
 - 180g de crème liquide
 - 1/4 de gousse de vanille
- 45g de sucre semoule
- 45g de jaunes d'oeufs

Mousse au chocolat:
 - 110g de chocolat noir 70%
 - 45g de lait
 - 45g de crème liquide entière
 - 45g de jaunes d'oeufs
 - 45g de sucre semoule
 - 225g crème liquide entière (de la 35%M.G.)

Glaçage miroir chocolat: (recette du blog Sucre d'orge et pain d'épices) 
 - 210 g de sucre
 - 75 g d’eau
 - 70 g de cacao amer en poudre
 - 145 g de crème liquide
 - 8 g de gélatine

Pour l'organisation:
 Afin de réaliser l'entremets tranquillement, et sans vous perdre, je vous conseille de suivre les étapes une par une, et ne pas vous presser. Vous pouvez préparer le gâteau en un seul jour, ou bien étaler sa preparation en deux à trois jours si vous n'avez pas de beaucoup de temps. Le premier jour, le biscuit amande, le second jour, le caramel mou et le palet à la crème caramel, et le troisième jour, préparez la mousse et réaliser votre montage.
Cet entremets, comme tous les entremets d'ailleurs, doit être préparé au moins la veille, afin que vous puissiez le congeler, pour pouvoir le glacer et le laisser reprendre la bonne texture de dégustation.

Biscuit croquant aux amandes:
 Commencez par préchauffez votre four à 180°C
 Dans un robot muni du fouet, ou avec un batteur electrique, fouettez les blancs d'oeufs et dès qu'ils commencent à mousser, ajoutez-y le sucre petit à petit tout en continuant à fouetter jusqu'à ce que vous ayez des blancs d'oeufs bien montés en neige, et qui forme le fameux bec d'oiseau, (vous s'avez, quand vous retirez votre batteur des blancs d’œufs, et que ces derniers forment un pic qui ressemble au bec d'oiseau ;) )
 Retirez maintenant le fouet, et à l'aide d'une spatule (une maryse de préférence), et incorporez la poudre d'amande et la farine en mélangeant délicatement, en faisant des mouvements circulaires de haut en bas, pour ne pas faire retombé les blancs d'oeufs.
 Etalez dans un cercle de 18cm de diamétre et enfournez pendant environ 15 minutes, jusqu'à ce que le biscuit ait une couleur légérement dorée.
 A la sortie du four, laissez un peu refroidir (toujours dans le moule, ne démoulez pas le biscuit), puis on passe à la préparation du caramel mou.

Pâte de caramel mou:
 Commencez par gratter la gousse de vanille.
 Faites chauffer la crème puis ajoutez-y les graines de vanille.
 Versez le sucre dans une casserole, puis placez celle-ci sur feu moyen. Laissez cuire sans remuer, jusqu'à ce que le sucre caramélise et ait une couleur brune. Attention, il faudra rester près de la casserole et surveillez la cuisson de sucre, celui-ci peut changer de couleur rapidement et il peut bruler, et on ne veut surtout pas ça :p
 Retirez la casserole du feu et ajoutez-y la crème chaude tout en remuant. Attention aux éclaboussures. Lorsque vous ajouterez la crème, le caramel risque de buller un peu, mélangez donc avec une spatule en bois.
 Remettez la casserole sur le feu, et continuez à mélanger jusqu'à ce que le caramel soit complètement incorporé à la crème.
 Retirez la casserole du feu, ajoutez-y le caramel petit à petit tout en mélangeant avec une spatule, jusqu'à ce que vous ayez un caramel homogéne.
 Versez le caramel sur le biscuit (voilà pourquoi il faut garder le biscuit dans le moule, pour que le caramel reste bien sur le biscuit et soit bien réparti)
 Placez le tout au congélateur, le temps de préparer le palet à la crème caramel.

Palet à la crème caramel:
 Placez la feuille de gélatine dans de l'eau froide pour la réhydrater.
 Faites chauffer la crème puis grattez la gousse de vanille et ajoutez-la à la crème chaude.
 Versez le sucre dans une casserole, puis placez celle-ci sur feu moyen. Laissez cuire sans remuer, jusqu'à ce que le sucre caramélise et ait une couleur brune.
 Retirez la casserole du feu et ajoutez-y la crème chaude tout en remuant.
 Dans un bol fouettez les jaunes d’œufs, puis versez dessus le mélange caramel-crème petit à petit tout en mélangeant constamment. Remettez le tout dans la casserole et placez sur feu moyen. Cuisez en remuant constamment avec une spatule, jusqu'à ce que vous ayez une cuisson à la nappe, c'est à dire comme une crème anglaise.
 Retirez du feu, versez sur le caramel mou (toujours dans le moule), et remettez le tout au congélateur, pour au moins 1 heure, jusqu'à ce que le tout soit bien pris.

Mousse au chocolat:
 Hachez le chocolat et placez-le dans un bol.
 Versez le lait et les 45g de crème dans une casserole et mettez-la sur le feu.
 Mélangez les jaunes d’œuf et le sucre, versez dessus le mélange lait-crème chaud, mélangez immédiatement et reversez le tout dans la casserole.
 Placez la casserole sur feu moyen et cuisez la préparation jusqu'à obtenir une cuisson à la nappe, comme une crème anglaise (arrêtez la cuisson une fois votre préparation atteint une température entre 82 et 84°C). Retirez la casserole du feu et versez la crème anglaise sur le chocolat .
 Versez la crème anglaise sur le chocolat, tiers par tiers, en faisant des mouvements énergiques et circulaires partant du centre pour incorporer chaque tiers. Réservez ensuite de coté le temps de monter la crème liquide.
 Fouettez les 250g de crème fraîche liquide pour la monter. Il est préférable d'obtenir une crème montée mousseuse, c'est à dire légèrement moins ferme qu'une chantilly, elle s'incorporera ainsi mieux à la préparation.
 Vérifiez que la première préparation a refroidi, incorporez-y en trois fois la crème fouettée, et ce délicatement à l'aide d'une maryse afin de garder la texture mousseuse.

Montage:
 Pour le montage, je réalise un montage à l'envers, c'est-à-dire que je commence par mettre la mousse dans le moule, puis l'insert et le biscuit. Mais vous pouvez toujours faire un montage classique en commençant par le biscuit et terminant par la mousse si vous le souhaitez.
 Pour le montage à l'envers, j'utilise mon cercle à entremets que je chemise d'en bas avec du film alimentaire, et que je place sur un carton rigide (pour pouvoir le soulever sans soucis).

 Dans un cercle de 20 cm de diamètre, idéalement chemisé de rhodoïd (pour faciliter le démoulage), versez la mousse au chocolat et remontez-la légèrement sur le bord avec le dos d'une cuillère.
Sortez votre insert + biscuit du congélateur, démoulez-le et placez-le dans le centre du moule, surface du palet caramel sur la mousse, et le biscuit à l'extérieur. Appuyez légèrement dessus pour faire remonter la mousse sur les bords entre l'insert et le moule, jusqu'à ce que celle-ci soit au même niveau que le biscuit.
Placez le tout au congélateur pour au moins 12 heures, le temps que tout l'entremets soit pris (Vous pouvez bien sûr préparer l'entremets quelques jours à l'avance et le garder au congélateur, et le jour de dégustation, continuez la suite des étapes normalement)

Glacage miroir chocolat:
 Commencez par placer les feuilles de gelatine dans de l'eau froide afin de les réhydrater.
Dans une casserole, placez le sucre, l'eau et la crème. Mettez la casserole sur le feu et portez à ébullition.
Ajoutez le cacao et mélangez à l'aide d'un fouet pour qu'il n'y ait pas de grumeaux.
Cuisez encore pendant une minute, puis retirez du feu, essorez les feuilles de gelatine et ajoutez-les à la préparation. Mélangez pour les faires fondre.
 A cette étape je mixe mon glaçage à l'aide d'un mixeur plongeant. Cette étape est facultative, mais je trouve qu'elle permet d'homogénéiser le glaçage et le rendre plus brillant et "miroir". Cependant faites attention à ne pas trop remuer votre mixeur pour éviter d'introduire des bulles d'air dans le glaçage.
Si vous préparez le glaçage la veille de son utilisation, versez-le dans une boîte hermétique et recouvrez-le avec du film alimentaire directement au contact de sa surface. Réservez au réfrigérateur jusqu'au lendemain. Puis faites le fondre sur un bain-marie, au micro-ondes ou sur feu très doux. Il ne faut pas trop le faire chauffer, retirez-le donc dès qu'il est fondu, puis versez-le dans un récipient que vous allez utiliser pour le verser sur l'entremets.
Si vous l'utilisez le jour même, laissez-le simplement redescendre à température d'utilisation.
Ce glaçage s'utilise à environ 30°C.

Finition:
 Le jour de la dégustation (ou la veille, si vous voulez déguster l'entremets dans la matinée), une fois votre glaçage à environ 30°C, sortez votre entremets du congélateur, démoulez-le et placez-le sur une grille à gâteau.
 Versez votre glaçage sur l'entremets, puis laissez-le égoutter quelques minutes.
 A l'aide d'une spatule, soulevez votre entremets et déposez-le sur un carton ou une assiette de service et décorez comme souhaité. Réservez ensuite au réfrigérateur pour environ 6 heures, le temps que l'entremets décongel et ait la bonne texture de dégustation.